INVENTAIRE ET EXPERTISE DES ANNEXES HYDRAULIQUES DE LA RIVIÈRE CHER

INVENTAIRE ET EXPERTISE DES ANNEXES HYDRAULIQUES DE LA RIVIÈRE CHER

Après l’Allier en 2016 et 2018, puis la Loire en 2020, c’est au tour de la rivière Cher de faire l’objet cette année d’une étude portant sur les annexes hydrauliques.

Les annexes hydrauliques sont des milieux aquatiques ou semi-aquatiques constitués par les boires (bras morts), les mares et les bras secondaires, et qui peuvent être naturelles, issues de la dynamique de la rivière et des déplacements de son lit, ou anthropiques.

En constante évolution sous l’influence directe de la rivière, les annexes hydrauliques subissent des transformations plus ou moins rapides conduisant à leur atterrissement et à leur déconnexion du cours principal.

À l’échelle d’un cours d’eau fonctionnant naturellement, il y a donc perpétuellement création et disparition d’annexes hydrauliques.

Cependant, certains facteurs peuvent altérer le bon fonctionnement de ces milieux, avec en particulier l’enfoncement du lit de la rivière dû aux recalibrages, endiguements et extractions de granulats, ainsi que le contrôle des débits par les barrages.Ces aménagements lourds opérés sur les cours d’eau ont perturbé les processus morphodynamiques et font qu’aujourd’hui il y a plus de disparition d’annexes hydrauliques que de création.

Processus d'érosion engendrant la formation d'un méandre puis d'une boire

Processus d′érosion engendrant la formation d′un méandre puis d′une boire

Barrage de Rochebut

Alevin de brochet né dans une annexe hydraulique

Les annexes hydrauliques jouent un rôle clé dans le fonctionnement des écosystèmes aquatiques. De par la diversité des milieux qu’elles offrent, elles remplissent de multiples fonctions que ce soit d’ordre physique ou biologique : zone d’alimentation, de reproduction et de refuge pour de nombreuses espèces, épuration des eaux, régulation des écoulements fluviaux (diminution des pics de crue et soutien des étiages).

La qualité des annexes hydrauliques conditionne ainsi l’équilibre écologique de l’ensemble du cours d’eau.

Une annexe hydraulique du Cher

Sur les préconisations du Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion de la ressource piscicole de l’Allier (PDPG), la présente étude va s’attacher à inventorier les annexes hydrauliques sur le Cher aval (entre Montluçon et la limite départementale) et à évaluer leur fonctionnalité globale et plus particulièrement à leur intérêt pour la reproduction du brochet.

L’important travail de prospection sur le terrain, réalisé par Léo HARDOIN en stage à la FDPPMA 03, est en cours d’achèvement. L’analyse des données recueillies permettra de dresser l’état des lieux des annexes hydrauliques identifiées et d’envisager des pistes d’actions pour l’amélioration de nos milieux aquatiques.

Relevés de terrain

Rendez-vous à l’automne pour le rendu de cette étude !