Pourquoi une carte de pêche ?

Accueil / Pourquoi une carte de pêche ?

Une carte pour pratiquer la pêche de loisir.

Les droits de pêche (berges, rives) appartiennent soit à l’Etat (fleuves, canaux navigables), soit à des propriétaires riverains (rivières, lacs, étangs).

Les Associations Agréées de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) et les fédérations qui les regroupent louent ou acquièrent ce droit de pêche pour permettre aux pêcheurs de pratiquer leur loisir.

La carte de pêche constitue avant tout un droit d’accès et d’exercice sur ces territoires.

Différentes cartes sont proposées (voir la liste des cartes de pêche).

Une carte pour participer à la protection de notre patrimoine naturel.

En prenant une carte de pêche, vous participez au financement des missions d’intérêt général des AAPPMA, des fédérations à l’échelon départemental, de leurs unions au niveau régional et de la Fédération nationale de la pêche et de la protection du milieu aquatique.

Les missions de ce réseau associatif consistent notamment en la réalisation de travaux d’entretien, de restauration, de protection des écosystèmes aquatiques et de mesures de gestion et de protection du patrimoine piscicole. Le loisir pêche représente aujourd’hui prés de 1000 emplois directs.

La cotisation d’adhésion permet également de garantir le fonctionnement d’un réseau d’information, d’animation, de surveillance et d’éducation à l’environnement.

Enfin et par ailleurs, l’adhésion comporte une part qui alimente les Agences de l’Eau chargées par la loi de financer la politique de l’eau en France, c’est la redevance pour la protection du milieu aquatique.

Répartition de l’argent des cartes de pêche

Répartition de l’argent des cartes de pêche

Dans l’Allier, sur une carte majeure départementale à 76 € :

  • 24,90 € revient aux AAPPMA, fonds utilisés pour la location des droits de pêche, les empoissonnements, de petits travaux d’entretien et les manifestations.
  • 16,90 € revient la FDPPMA pour les travaux et les études sur les milieux aquatiques, le financement de la garderie, les animations et écoles de pêche, l’acquisition et l’aménagement de rives ou plans d’eau, les empoissonnements…
  • 25,40 € pour la Fédération Nationale pour le financement des missions nationales et d’actions d’envergure sur les milieux et de développement du loisir pêche portées par les FDPPMA et le financement de 4 postes par fédération.
  • 8,80 € d’une taxe « Redevance Milieu Aquatique » versée aux Agences de l’eau chargées par la loi de financer la politique globale de l’eau en France.

Tout pêcheur ayant pris une carte doit respecter la réglementation de la pêche