Fédération départementale de pêche
Facebook
  1. Accés élus

 


 

En cas de capture d'un poisson marqué, vous pouvez contacter la Fédération soit par téléphone au 04.70.47.51.55, soit par mail federation-peche-allier@wanadoo.fr pour nous indiquer :
-la date et le lieu précis de la capture,
-la taille et le poids du poisson,
-le numéro d’identification présent sur le ou les spaghettis,
-la technique de pêche utilisée,
-la remise à l’eau éventuelle du poisson (ne pas ôter les marques si vous le relâchez)




              

Etudes et publications

Ici,  vous trouverez toutes les études techniques réalisées par la Fédération de Pêche de l'Allier concernant notamment la restauration des milieux aquatiques et l'amélioration des connaissances sur les écosystèmes et les peuplements piscicoles.

Vous pourrez notamment télécharger l'ensemble des documents publiés par la Fédération : rapports d’études, publications scientifiques, diaporamas de présentation, documents de communication.
 

 

Plans de gestion piscicoles (P.D.P.G. 03)

Le Réseau Départemental de Suivi des Peuplements Piscicoles (RSPP03)

Suivis thermiques

Etude génétique truite

Etudes et diagnostics

Restauration de cours d'eau

  


 

Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion de la ressource piscicole - P.D.P.G.

Le Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles (P.D.P.G.) est un document technique général de diagnostic de l'état des cours d'eau, avec pour conclusions des Propositions d'Actions Nécessaires (P.A.N.) et des propositions de gestion piscicole.

Il a été établi entre 2004 et 2009 par la Fédération de Pêche en partenariat avec l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, le Service Départemental et la Délégation InterRégionale de l'Onema, le Conseil Général de l’Allier, la Direction Départementale des Territoires de l'Allier, la Direction Régionale de l’Environnement, de l'Aménagement et du Logement de l'Auvergne.

Il est plus particulièrement destiné aux A.A.P.P.M.A. pour l'élaboration des Plans de Gestion Piscicole locaux (P.G.P.). Il représente aussi un outil de référence et d'argumentation très important pour le monde de la pêche dans ses relations avec les autres usagers et gestionnaires des milieux aquatiques.

Le P.D.P.G. est à la charge de la Fédération de Pêche. Les P.G.P. sont à la charge des détenteurs du droit de pêche (dont les A.A.P.P.M.A.) pour une durée de 5 ans. Les P.G.P. doivent être cohérents avec le P.D.P.G. et être approuvés par le Préfet.

POURQUOI UN P.D.P.G. ?
  • Pour répondre à une obligation réglementaire : depuis la Loi-Pêche du 29 juin 1984, les Fédérations de Pêche participent à la protection du patrimoine piscicole et des milieux aquatiques. Cette nouvelle approche impose une obligation de gestion de l'activité pêche dans un contexte plus écologique. L'Article L 433-3 du Code de l'Environnement instaure une obligation de gestion en contre partie de l'usage du droit de pêche et l'établissement d'un plan de gestion pour l'ensemble des détenteurs du droit de pêche (A.A.P.P.M.A., particuliers...).
  • Pour confronter les demandes des pêcheurs à la réalité écologique du milieu, afin de pérenniser l'équilibre fragile entre l'activité pêche et la préservation du patrimoine piscicole qui sont, à priori, deux notions contradictoires.
  • Pour assurer la coordination et la cohérence entre les différents plans de gestion du département.
  • Pour offrir un document de référence à l'ensemble des gestionnaires, administrations et collectivités locales en terme de recensement et d'identification des perturbations des cours d'eau du département.
  • C'est enfin : mieux connaître, pour mieux gérer et mieux protéger
QUELLE EST LA PROCÉDURE ?

Selon une méthodologie nationale, élaborée par la ONEMA. :

1. Détermination des contextes (unités géographiques de gestion)

Dans lesquels une population de poisson (espèce repère) fonctionne de façon autonome en effectuant toutes les phases de son cycle vital (éclosion, croissance, reproduction).

Contextes Espèce repère
Salmonicole Truite fario
Intermédiaire Cyprinidés Réophiles
Cyprinicole Brochet

Il y a 40 contextes définit dans le département de l'Allier dont 13 salmonicoles, 23 intermédiaires et 4 cyprinicoles.

2. Diagnostic de l'état du milieu

Réalisé à partir de données connues, mais aussi de nombreuses observations de terrain et pêches électriques.
Il est déterminé en procédant à une analyse des facteurs limitants (pollutions, pompages, étiages, etc...) et à un chiffrage des perturbations engendrées.
Ainsi chaque contexte est défini comme Conforme, Perturbé ou Dégradé, en fonction de l'impact des facteurs limitants sur les phases du cycle vital de l'espèce repère.
Il  n'y a que 2 contextes conformes dans le département, le Barbenan et le Sichon amont, 36 contextes perturbés et 2 contextes dégradés.

3. Les Propositions d'Actions Nécessaires

Elles ont pour objectif d'enrayer ou de minimiser l'impact des facteurs limitants identifiés (principalement dûs à l'homme).
Les actions à engager peuvent être de la compétence des administrations (D.D.T ou ONEMA concernant le respect de la police de l'eau), des collectivités (station d'épuration, etc…), des gestionnaires de la pêche (arrêt des déversements, lobbying auprès des décideurs, etc…).

4. Le type de gestion piscicole préconisée

Elle résulte d'une orientation de l'État pour une gestion patrimoniale des ressources piscicoles. Il s'agit de conserver et transmettre un patrimoine naturel en préservant les peuplements sauvages dans leur milieu.
Sur les 2 contextes identifiés Conformes et faiblement perturbés, c'est le type de gestion préconisé. Les repeuplements y sont à proscrire, car inutiles, voire dangereux.
Sur les 36 contextes identifiés Perturbés ou Dégradés la gestion patrimoniale différée est de rigueur. Les repeuplements sont possibles.

Le P.D.P.G. s'inscrit dans une logique écologique de gestion qui privilégie la préservation de la qualité de l'eau et des habitats d'une rivière, tout autant que son débit, afin de pérenniser les ressources piscicoles naturelles.

LE P.D.P.G. : UN DOCUMENT DE REFERENCE POUR L'ENSEMBLE DES GESTIONNAIRES

Téléchargez le pdf : le document technique du PDPG de l'Allier (4 Mo)

Téléchargez le pdf : le PAN, Plan des Actions Nécessaires (1,2 Mo) 

 


Le Réseau Départemental de Suivi des Peuplements Piscicoles (RSPP03)

La réalisation du PDPG de l’Allier a mis en évidence un manque de connaissance des peuplements piscicoles des différents cours d'eau du département. Or, les peuplements de poissons  peuvent être des bio-indicateurs intéressants pour connaître la fonctionnalité des contextes piscicoles. Il est également important de suivre l’évolution de ces peuplements afin de connaître l’efficacité des mesures de gestion mises en œuvre mais également pour évaluer l’impact des activités humaines sur les cours d’eau.

L'objectif du RSPP03 est :

  • Améliorer les connaissances des peuplements piscicoles des cours d’eau du département ;
  • Déterminer les caractéristiques du peuplement (diversité, abondance, structure de taille, état des populations bio-indicatrices…) ;
  • Mesurer l’impact des activités humaines sur les peuplements de poissons
  • Suivre l’évolution des peuplements en lien avec les variations naturelles ou les dégradations liées aux activités humaines ;
  • Fournir des éléments de gestion ;

40 stations sont ainsi proposées pour intégrer le réseau départemental de suivi des peuplements piscicoles (RSPP) qui viennent en complément des 20 stations suivies régulièrement par l’ONEMA soit un total de 60 stations sur le département de l’Allier. Chaque station sera échantillonnée par pêche électrique une fois tous les deux ans afin de connaître le peuplement piscicole.

Carte de localisation des stations du RSPP03 (cliquez pour agrandir la carte)

 Sur chaque station des analyses complémentaires pourront être réalisées pour apprécier la qualité générale des cours d’eau. Ces analyses porteront sur la mesure de paramètres physico-chimiques comme la température, la teneur en oxygène dissous, le Ph et des concentrations en matières organiques  susceptibles de dégrader la qualité de l’eau NH4, NO3, NO2, PO4 qui renseignent sur l’état instantané du cours d’eau.

Résultats

A partir des données de pêches électriques, la qualité piscicole est caractérisée au travers de divers types de données :

Cartes de synthèse

> Carte de synthèse 2012 - 2013 de la qualité piscicole à l'aide de l'Indice Poisson Rivière

> Carte de synthèse 2012 - 2013 des classes de densités salmonicoles

> Carte de synthèse 2013-2014 de la qualité piscicole IPR

> Carte de synthèse 2013-2014 des classes de densités salmonicoles

> Carte de synthèse 2014-2015 de la qualité pisciole IPR

> Carte de synthèse 2014-2015 des classes de densités salmonicoles

 

Les rapports détaillés

> Rapport RSPP03 - Résultats 2010       > Rapport RSPP03 - Résultats 2011

 

 

> Rapport RSPP03 - Résultats 2012     > Rapport RSPP03 - Résultats 2013

 


> Rapport RSPP03 - Résultats 2014


> Rapport RSPP03 - Résultats 2015


> Rapport RSPP03 - Résultats 2016


 

Suivis thermiques

 

La température de l’eau étant un facteur déterminant de la qualité du milieu aquatique vis-à-vis du poisson et en particulier de la truite commune, espèce très exigeante pour ce paramètre, des suivis thermiques sont mis en oeuvre par la Fédération de Pêche de l'Allier.

 

Réseau de Suivi Thermique de l'Allier

Le Réseau de Suivi Thermique a pour objectif d'apporter des éléments de compréhension sur la modification des peuplements piscicoles en général et des fluctuations des populations d’espèces sensibles comme la truite fario. Il permet également de fournir des éléments sur les conditions thermiques générales de chaque bassin versant.
Ainsi, 23 stations on été réparties sur l’ensemble du département qui mesurent la température de l'eau toutes les heures 365j/an.

Carte des stations du RST03

> Télécharger le rapport des résultats de la campagne 2014 du RST03

> Télécharger le rapport des résultats de la campagne 2015 du RST03

> Télécharger le rapport des résultats de la campagne 2016 du RST03

 

Suivi thermique ANDAN 2009

Résultats de la campagne de suivi thermique menée en 2009 sur l'Andan, affluent de la Besbre.
  > Télécharger le pdf : Suivi_thermique_andan_2009.pdf


Etudes et diagnostics

 

Diagnostics cours d'eau

A la demande des AAPPMA , la Fédération réalise des diagnostics ou études sur les cours d'eau du département concernant l'habitat ou le peuplement piscicole.

Etude préalable à la création d'un parcours no-kill sur l'Andan, affluent de la Besbre

> Télécharger le pdf : Dossier_creation_no-kill_andan.pdf

Diagnostic piscicole du ruisseau de Fay, affluent de l'Aumance

> Télécharger le pdf : Rapport_etude_FAY.pdf

Inventaire piscicole par pêche électrique sur le cher a l’aval du barrage de Prat

> Télécharger le pdf : PE_CHER_2009.pdf

Etude Piscicole du Ruisseau le Chagnon, affluent de l'Arnon

> Télécharger le pdf : Rapport Chagnon_FDPPMA03_mars 2012

 Etudes faune aquatique

Etude de l'état des populations d'écrevisses à pieds blancs dans les cours d'eau du département de l'Allier

Cette étude a permis de réaliser l’inventaire et la caractérisation des populations d’Austropotamobius pallipes de cours d’eau de l’Allier. Des prospections nocturnes afin de mettre en évidence la présence ou l’absence de l’espèce autochtone sur les cours d’eau ont été réalisées, ainsi qu’un protocole de capture/marquage/recapture sur une population connue sur un affluent de la Besbre.

 

 

Le rapport complet de cette étude est consultable sur demande auprès de la Fédération

 

> Télécharger un article de presse paru dans la montagne en juillet 2012 concernant cette étude

 

Etude de l'ombre commun dans le département de l'Allier : Etat des lieux, potentialités et mesures de gestion de l’espèce.

Les objectifs de ce travail visait à améliorer les connaissances sur les populations d’ombre commun, vérifier l’adéquation entre les qualités du milieu, de l’habitat et les exigences écologiques de l’ombre et proposer des mesures de gestion adaptées.

>> Télecharger le rapport complet de l'étude sur l'ombre commun 2014

 

 

 

Etude du peuplement piscicole de l'Etang de Gouzolles à Bayet (03)

L'AAPPMA de St Pourcain sur Sioule a souhaité réaliser un inventaire piscicole de ce plan d'eau afin d’optimiser la gestion piscicole et halieutique et orienter les futurs déversements de poissons. Cet inventaire a été donc réalisé par la Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de l’Allier du 14 au 15 octobre 2015 selon la méthode de pêche aux filets maillants normalisée NF EN 14757 compte tenu du caractère non vidangeable de l'étang.

> Télécharger le rapport complet de l'étude

 

 

 

Caractérisation génétique des populations de truites fario du département de l’Allier

La Fédération de Pêche l'Allier a débuté en 2012 une étude visant à caractériser génétiquement les populations de truites du département de l'Allier. Cette étude se poursuivra jusqu'en 2015.

Contexte et objectifs de l'étude :

Depuis plus d'un siècle, les activités humaines ont largement modifié l'état de nos cours d'eau (qualité d'eau, barrages, diminution des débits, dégradation des habitats...etc). Ces modifications ont entraîné des déficits de production piscicole (de truites notamment) que les humains ont essayé de "corriger" en déversant massivement des poissons issus d'élevage. Les études menées depuis plusieurs décennies ont démontré que ces déversements n'étaient pas une solution en soi et qu'au contraire, ils posaient souvent des problèmes méconnus jusqu'ici : dérive génétique, risque sanitaire, dégradation des niveaux de populations...etc.

Dans le département de l’Allier, jusqu’en 2007, la Fédération de Pêche avait également une politique engagée dans le repeuplement. Les cours d’eau du département appartiennent au versant Atlantique et sont repeuplés avec la même lignée évolutive mais en utilisant des poissons de bassins hydrographiques différents et après plusieurs générations d’élevage en pisciculture, ce qui peut aussi provoquer des introgressions. Depuis la mise en place du Plan de Gestion Départemental pour la Protection du Milieu Aquatique et la Gestion de la ressource Piscicole (PDPG), la démarche du repeuplement a commencé à s’infléchir car selon le PDPG deux types de cours d’eau sont différenciés :
- Les cours d’eau qui possèdent une gestion patrimoniale qui consiste à préserver les milieux qui fonctionnent encore correctement (c'est à dire les milieux où la truite réalise son cycle biologique complet)
- Les cours d’eau perturbés ou à restaurer où une gestion patrimoniale différée pourrait s’appliquer.

Les populations sauvages sont mieux adaptées aux contraintes du milieu naturel (sécheresses, crues...etc). Les gènes des poissons de pisciculture peuvent modifier ce caractère adaptatif et ainsi fragiliser les populations.

L'objectif de cette étude est donc double :
1) identifier le niveau de modification génétique des populations sauvages par les populations introduites ;
2) mettre en place (dans un second temps) des plans de conservation qui interdiront tout apport extérieur de poissons là où les populations présenteront des proportions importantes de gènes de souche sauvage.

Pour ce projet,  8 Fédérations de pêche et deux laboratoires de l’INRA se sont associés. Le projet consiste à réaliser un diagnostic sur les populations de truite à une échelle micro-géographique.
 
Méthodologie
Concrètement, un petit morceau de nageoire adipeuse est prélevé sur environ 30 poissons adultes (plus de 2 ans) prélevés par la méthode de la "pêche électrique" sur chaque station d'étude. Entre 2012 et 2013, 454 truites fario ont fait l'objet d'un prélèvement sur 20 stations choisies sur les cours d’eau à contexte salmonicoles du département et qui sont susceptibles d’abriter encore des populations sauvages. (voir carte ci-dessous)
 
 
 Les échantillons de nageoire sont conservés dans des piluliers spéciaux et seront transmis à l’INRA de Thonon qui assurera les analyses génétiques.

Chaque poisson est également photographié. Ces photos permettront de réaliser ultérieurement un parralèle entre les gènes des poissons et leurs critères morphologiques. D'ores et déjà, on constate des différences importantes entre les truites pêchées sur les différents bassins versants comme en témoigne le poster ci-dessous :

 Les résultats seront disponibles en 2015 et permettront de localiser les populations natives encore présentes, d’identifier sur les cours d’eau du département, les zones de conservation prioritaires. Les données obtenues serviront de base à l’établissement de plans de conservation et de restauration des populations natives de truite fario.
 
 Pour plus de renseignements, télécharger les différents rapports de l'étude :
 

 Travaux de restauration de cours d'eau

Travaux d'enlèvements d'embâcles sur le Barbenan

 Télécharger le pdf : embacles_barbenan.pdf

Gestion d'une station de Renouée du Japon sur le Barbenan

Télécharger le pdf

 

 

RECONNEXION D'UNE ANNEXE HYDRAULIQUE DE L'ALLIER : LA BOIRE DE GERBE
Restauration d'un site de fraie potentiel pour le brochet, Esox lucius

      > Télécharger le rapport en pdf

 

Pêcher en Allier

Trouvez les informations pour bien pêcher dans l'Allier.

Carte interactive

Recherchez votre futur site de pêche d'un simple clic.

En pratique

Venez découvrir la pêche ou vous perfectionner.

Les poissons

Découvrez les poissons au gré de nos fiches techniques.